...

Notre histoire

Au cœur des vignobles, là où le ciel beaujolais s’étend majestueusement, se dresse fièrement la proue du Domaine de la Ruisselière. Un lieu qui respire la sagesse, le calme et l’amour, imprégné d’une histoire aussi riche que les légendes qui l’entourent.

 

Aujourd’hui encore, la Ruisselière résonne de la joie de vivre et de l’amour, source intarissable de bonheur et de vie. Une demeure habitée par le rêve, hantée par l’histoire, véhiculant des souvenirs qui se mêlent aux pierres.

Plus tard, l’histoire de la Ruisselière s’entremêle avec celle de Peppino, le maçon des Abruzzes. De la terre à la pierre, des Abruzzes au Beaujolais, suivez le destin singulier d’un homme qui, par son humilité, a contribué à enrichir l’histoire de ce lieu emblématique.

Son propriétaire, Peppino, a entièrement restauré ce domaine, pierre par pierre, durant 30 ans. Celui-ci, guidé par de vraies valeurs, a su conserver, de cette propriété, ses vestiges jusque dans les moindres détails.

L’humilité est le chemin qui conduit à la plus haute perfection

Un chemin que Peppino a suivi avec passion, laissant derrière lui une empreinte indélébile dans les pierres de la Ruisselière

Photo de Peppino issue de la couverture du livre écrit par Madame Porreca
Environ 1300

Les Sires de Beaujeu initient la construction de la Ruisselière, sous la vision de l'architecte italien De Porrecchi, un spécialiste Florentin de la pierre.

1380

Edouard II, le pittoresque dernier des Sires de Beaujeu, égrène ses aventures amoureuses à la Ruisselière avant de léguer le Beaujolais et la Dombe au gracieux Duc de Bourbon

1440

Anne de Beaujeu, fille de Louis XI et régente du royaume, séjourne avec Pierre II, Sire de Beaujeu. Les murs de la Ruisselière retiennent les meilleurs moments du couple, joyaux de ces instants à Lacenas

1477

Après la réunion de la Bourgogne à la France et le serment de fidélité de Saint Jean de Saint Point, le roi Louis XI séjourne à la Ruisselière où il découvre des charmes nouveaux pendant deux jours ininterrompus, avec une jeune beaujolaise de vingt ans sa cadette.

1672

La tradition veut que Madame de Sévigné fasse escale à la Ruisselière sur la route de Grignan, même si sa correspondance n'en fait pas mention. Le bonheur de ces instants en Beaujolais restera gravé dans le temps.

1820

Alphonse de Lamartine, à l'âge de 30 ans, découvre les secrets de l'amour avec Marianne Elisa Birch à la Ruisselière. Ces nuits romantiques et lumineuses inspireront ses "Méditations Poétiques", marquant un nouveau chapitre de l'histoire du domaine.

1920

La Ruisselière devient une ferme viticole.

1982

Acquisition de la ferme par la famille Porreca.

1985

Suite à de nombreuses sollicitations, le domaine devient un lieu de réception incontournable dans le Beaujolais. De nombreux travaux de restauration sont engagés sur une période de trois décennies.

Seraphinite AcceleratorOptimized by Seraphinite Accelerator
Turns on site high speed to be attractive for people and search engines.